Education

Education

 

Vous accueillez un chiot dans vôtre famille et il est important de l'éduquer : le chiot n'est ni un jouet, ni un enfant. Il deviendra vite un chien adulte, avec un caractère plus ou moins affirmé.

Il est important de ne pas adopter des chiots ou des chatons de moins de deux mois. La mère de l'animal lui est indispensable durant cette période. Le premier mois est une phase nutritionnelle. Le deuxième est une phase d'éducation et de sociabilisation inculquées par la mère que vous ne serez pas capables de remplacer. Le chiot aura besoin de ces bases pour devenir un chien équilibré.

Propreté : félicitez l'animal quand il fait ses besoins au bon endroit mais éviter de le punir en rentrant si il a fait ses besoins durant votre absence : il croirait que cette punition est liée à votre retour, non à sa bêtise, et craindrait votre retour. La punition doit être donnée si vous prenez l'animal sur le fait.
De plus, il faut aussi faire une distinction importante : si vous grondez votre chien et qu'il se met à uriner, ne criez pas de plus belle : ce n'est pas une provocation. Votre chien vous montre ainsi qu'il se soumet à vous, et lui crier de nouveau dessus ne ferait que l'inciter à réessayer de vous prouver sa soumission.

Quant à la propreté, évitez l'usage du journal que l'on rapproche petit à petit de la porte. C'est une solution de facilité car le nettoyage devient plus aisé, mais il est important que le chiot ne s'habitue pas à faire ses besoins dans la maison. Exagérez les récompenses quand il fait bien ses besoins à l'extérieur (félicitations, caresses, friandises) mais évitez de le punir quand il s'oublie à l'intérieur. Il ne faut pas oublier que le chiot ne se contrôle pas comme un chien adulte et que les petits accidents peuvent arriver. Quand ce genre d'accident s'est produit, évitez de nettoyer devant lui. En effet, au mieux, le chiot prendra le fait de vous voir accroupi à frotter le sol comme une invitation au jeu, et au pire, pensera qu'il vous domine puisque vous nettoyez ses excréments.

Si votre chien aboie pendant votre absence, c'est qu'il souffre surement d'angoisse de séparation : évitez tout rituel avant vos départs (prendre les clés, le sac, embrasser longuement le chien...) qui font comprendre au chien que vous partez. Vous pouvez essayer de laisser un fonds sonore comme la radio, et des jouets. Consultez un éducateur canin reste encore la meilleure solution: il saura adapter une solution efficace au problème.

Si votre chien n'obéit pas très bien au rappel et que vous attendez longtemps avant qu'il revienne vers vous, ne le réprimandez pas lorsqu'il se décide à revenir : il assimilerait la punition à son retour et finirait par ne plus revenir du tout par peur de se faire punir.

 

Donnez-lui des jouets, pour l'occuper et pour éviter qu'il mâchouille les meubles ou les chaussures.

 

 

***-->

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site